Aller au contenu principal

Enregistreur de données routières EMMA

Responsables : Thierry SERRE et Daniel LECHNER

EMMA (Enregisteur eMbarqué des Mécanismes d'Accidents) est un dispositif qui a été conçu par l'Équipe Dynamique des Véhicules de l'Université Gustave Eiffel TS2/LMA. EMMA procède à l’acquisition des paramètres essentiels de la dynamique des véhicules et peut être installé sur tout type de véhicule routier. Il embarque les principaux capteurs (GPS, accéléromètres, gyromètres) pour faciliter le montage sur véhicule et peut également récupérer les données des capteurs déjà présents sur le véhicule, si on dispose des messageries CAN correspondantes. Développé pour recueillir des données sur les accidents et incidents (définis comme situations de conduite induisant de fortes sollicitations dynamiques sur le véhicule), il dispose, grâce aux choix technologiques qui ont été faits, de fonctionnalités beaucoup plus vastes, en particulier de par ses capacités de calcul embarquées. EMMA est un système d'acquisition complet et autonome, de faible encombrement et de faible consommation électrique, ne nécessitant aucune maintenance particulière. Les acquisitions sont déclenchées automatiquement sur différents critères facilement configurables et permettent d’avoir accès à une fenêtre d’acquisition pré et post événement. EMMA peut également réaliser des traitements synthétiques sur tous les parcours effectués.

EMMA est également un système communicant : il est équipé des derniers procédés de communications : Ethernet, WIFI, Bluetooth, Zigbee, GSM-GPRS. Il est ainsi possible de récupérer les données d’acquisition, mais aussi de mettre à jour les logiciels applicatifs ou les fichiers de configuration à distance via ces liaisons, en utilisant un serveur web, centralisant la gestion d’une flotte d’EMMA. Cette fonctionnalité est possible à travers le service Wanesy de la société KERLINK.

Après qu'une dizaine d'EMMA2 (seconde génération pré-industrielle du dispositif, les EMMA1 n’ayant été construits qu’à 3 exemplaires de manière artisanale) ait été mis à disposition de 2 CETE dans le cadre du projet EDR, un premier véritable déploiement de 50 enregistreurs EMMA2 a été effectué en 2012-2013 dans le cadre du projet SVRAI (Sauver des Vies par le Retour d'Analyse sur Incidents) et s'est accompagné de la préparation scientifique et technique d'un déploiement plus large. 50 véhicules ont été équipés autour de Rouen (CETE Normandie Centre et CG 76), Clermont-Ferrand (CETE de Lyon et DIR Massif Central) et Salon-de-Provence (Université Gustave Eiffel). Une demande d’autorisation auprès de la CNIL a été déposée et le recueil a été réalisé pendant 12 mois.

    3 502 parcours ont été enregistrés, 339 incidents et 957 passages sur zone GPS ont été recueillis. On dénombre environ 1 incident tous les 300 km parcourus ou toutes les 5h de conduite. SVRAI a été majoritairement axé sur l’infrastructure routière (identification de points durs du réseau, nouvelles informations pour le diagnostic d’itinéraires ou l’évaluation d’aménagements), mais d’autres thèmes d’études liés au conducteur et au véhicule sont également envisageables.

    Une nouvelle génération d'EMMA3 a également été conçue afin de baisser les coûts unitaires et d’augmenter les capacités de calcul embarquées, dans l’optique d’un déploiement à plus grande échelle de ce dispositif complet et innovant de recueil de données consacré à l’incidentologie routière.

    Concernant les processus de qualité :

    • L’étalonnage des capteurs internes est réalisé par un banc spécifique développé par l’Equipe DYN ;
    • Les EMMA2 et EMMA3 bénéficient d’un marquage CE (CEM et RTTE) ;
    • Un banc de production pour la validation des cartes électroniques a été réalisé pour les EMMA3.